« Toits et moi »

Une visite pas ordinaire chez Casacouleur. Casacouleur invite Cédric Marachian, peintre et globe trotteur à passer quelques jours dans ses ateliers. Il a été professeur de bande dessinée à l’école d’art Empreinte dans les années 2000. École que dirigeait alors Anne. Retrouvé au hasard de la toile, Il sera chez nous à partir du 10 août. Nous l’invitons pour une semaine le temps pour ce globe trotteur de réaliser quelques toiles. Je vous serait gré de venir honorer sa visite, et découvrir son œuvre au travers de son blog. Son dessin et sa peinture uniquement constitués de portraits sont dignes d’un Egon Schiele ou de son maître Gustav Klimt. Je suis fière de vous présenter Cédric et sa peinture.

[dreamwork cats=14]

Cédric Marachian parcourt l’Europe depuis novembre 2011, hébergé chez des particuliers pour le projet « Toits et moi ». Parti début novembre de son Ardèche natale, Cédric Marachian n’a plus remis les pieds chez lui depuis. De chez lui, il n’en a plus d’ailleurs. Depuis neuf mois, l’artiste trimballe sa valise et ses pinceaux à travers l’Europe, hébergé à droite à gauche par ses amis, mais surtout par d’illustres inconnus. En échange du couvert et d’un lit, l’artiste s’engage à peindre une œuvre qu’il offre à ses hôtes. « Ça faisait quelques années que je tournais en rond personnellement et professionnellement. J’avais besoin de changer de vie, de voir autre chose. J’ai lancé l’idée de venir peindre chez les gens. J’ai reçu au moins 70 propositions », se souvient Cédric Marachian. Baptisé « Toits et moi », le projet l’emmène en Allemagne, en Italie, en région parisienne, en Normandie, à Lyon, avant de le guider jusqu’aux Granges Gontardes, où il va séjourner à partir de vendredi 10 août, Chez Anne Poupard Carré, dans les Ateliers Casacouleur.
Pendant vingt ans, Cédric a signé ses toiles sous le nom d’Hamlet. Et c’est pour trouver une autre inspiration qu’il a fait son sac. « Je naviguais dans un univers clos. J’avais besoin d’en sortir. Je ne viens pas chez les gens en vacances, mais pour m’inspirer ». L’artiste en profite tout de même pour visiter les villes où il atterrit.

Infos : http://hamlet1888.unblog.fr